Gestion du stress et relaxation


Un accueil convivial


Un lieu d'écoute


Massage des cicatrices


Elisabeth Lasen-Guillerminet

KINESITHERAPEUTE

Présentation

Kinée depuis 1991, j'ai commencé dans un cabinet de kiné "classique" associée à deux collègues et nous prenions "classiquement" chacun 3, 4 voire 5 patients en même temps. Jusqu'au jour où une femme se présente, récemment opérée d'un cancer du sein. Mes deux collègues étant des hommes, elle demande à faire ses séances avec moi. Touchée par cette femme d'à peine 40 ans en pleine chimio, je lui propose de venir en toute fin de journée pour la prendre en séances individuelles. Les semaines passent et arrive le jour de sa consultation de suivi avec son chirurgien Raoul Payan. Elle lui dit qu'elle a trouvé "une petite kinée super qui s'occupe bien d'elle" ( je ne faisais à l'époque que prendre le temps d'écouter ses difficultés tout en faisant le peu que nous apprenons à l'école de kiné pour cette pathologie.) Raoul Payan me convoque dans son bureau et tout a commencé. Suivi avec lui au bloc opératoire m'expliquant ses gestes, le pourquoi, le comment, et les conséquences que cela avait en kiné, des congrès de cancérologie, à la formation continue des médecins sur le sein à la fac de médecine (chaque trimestre depuis), j'ai parallèlement suivi plusieurs perfectionnements en drainage lymphatique manuel, entamé des études de psychologie et de psycho-oncologie, de traitement des cicatrices ... Et trois ans plus tard ma patientèle était constituée à 100% de femmes opérées de cancer du sein. J'ai toujours jusqu'à ce jour poursuivi ces formations cependant en bifurquant quelques années plus tard. En effet, en fin de licence de psycho mon expérience à l'écoute de ces patientes m'a incitée à me diriger vers la relaxation car j'ai constaté qu'au delà de la nécessité de "vider leur sac", ces femmes devaient apprendre à vivre avec la réalité de leur corps mutilé et l'angoisse d'une éventuelle récidive ravivée à chaque contrôle mammo.
Alors pour être sûre du sérieux de la formation je suis allée jusqu'à Lille, seule ville dont le CHU proposait un Master de gestion du stress et des émotions qui m'aide chaque jour un peu mieux à aider ces patientes. Et là, j'ai découvert l'hypnose ...
Quelle révélation ! Quelle aide supplémentaire cela me permet aujourd'hui de proposer à mes patientes ! À l'issue de ce Master je suis donc allée à Villejuif pour me former en hypnose à l'AFHyp (Association Française d'Hypnose) et cela m'a donné l'envie de réouvrir ma patientèle (en hypnose) pour faire bénéficier toute personne qui le désire (et non plus seulement les femmes opérées du sein) de cette technique extraordinaire.

L’hypnose propose une approche particulière. Elle centre son travail sur le « comment aller mieux » plutôt que sur le « pourquoi ça va mal». Elle est donc plus orientée vers les «solutions » que sur l’analyse de l’origine des « problèmes »: le patient découvre comment utiliser ses propres ressources de changement, et par la suite, comment résoudre d'autres problèmes par lui-même. Il s’agit donc pour la personne d'apprendre à exploiter ses propres capacités .

  • HYPNOSE
    MEDICALE

    L'hypnose est une forme d'éveil s'accompagnant d'un état de conscience modifié, propice au changement vers le but qui a motivé la consultation. Elle permet de réactualiser les ressources personnelles (souvent enfouies sous l'accumulation des difficultés de la vie), de dépasser les limites conscientes et de donner à l'inconscient l'opportunité de créer de nouvelles solutions pour atteindre votre objectif.

  • GESTION DU STRESS ET
    DES EMOTIONS

    Accompagnement sur-mesure de toutes les situations difficiles, selon l'enseignement du CHU de Lille :

    - Apprentissage de techniques respiratoires, de techniques méditatives (méditation pleine conscience, Mindfulness : "anti-rumination" ), relaxation musculaire.
    - Sophrologie, travail de visualisation de toute situation stressante.
    - Si nécessaire analyse du rythme cardiaque et cohérence cardiaque : visualisation sur écran des variations pour apprendre à les contrôler et les modifier.

  • TRAVAIL
    DES CICATRICES

    - Atténuation des cicatrices et des zones cicatricielles : assouplies, affinées, éclaircies,
    moins adhérentes, plus confortable.

    - Préparation et accompagnement des reconstructions mammaires.